avril 13 2018 0Commentaire

LA MESO FINANCE QUAND LA FINANCE S’ADAPTE AUX BESOINS DES PME/PMI

 

QU’EST CE QUE LA MESOFINANCE ?

La méso finance se situe entre la banque classique et la microfinance.
En effet, il y a une frange importante d’opérateurs économiques qui sont un peu laissés pour compte entre ses 2 grands pôles financiers. Ce sont ceux-là qui ne peuvent plus se satisfaire des petits financements et des méthodes plus ou moins rudimentaires des microfinances, mais qui ne dispose pas non plus de suffisamment d’atouts ou de moyens pour satisfaire les exigences des banques classiques. Il s’agit surtout de la classe moyenne, des TPE, PME-PMI et des Entrepreneurs individuels qui peinent à trouver des offres de financement adaptées à leurs besoins et aux réalités de leurs activités. D’une part, cette catégorie de clientèle est le plus souvent jugée trop risquée et/ou insuffisamment formelle par les banques classiques.
D’autre part, les institutions de microfinance sont limitées dans leurs offres de financement et dans leur capacité d’analyse et d’évaluation du risque pour adresser les besoins de financement des PME-PMI.
La méso finance propose des financements qui vont au-delà de ceux accordés par les institutions de microfinance et proches de ceux proposés aux clients de PME, TPE et particuliers des banques traditionnelles. Elle se contente aussi des conditions plus adaptées notamment en termes structuration, de garanties et de suretés.

QUEL APPORT POUR LES PERSONNES PHYSIQUES ET LES PME ?

Les institutions de méso finance permettent aux PME d’avoir des niveaux de financement adaptés à leurs besoins. Elles sont particulièrement adaptées aux petits marchés et aux marchés en développement comme le nôtre au Togo. Elles accompagnent les TPE, les PME, les PMI et les Entrepreneurs individuels dans leur développement.
Au niveau de la SOGEMEF, cela passe par la simplicité dans la mise en œuvre des solutions proposées, des procédures adaptées et la rapidité dans la mise à disposition des crédits accordés.
L’offre de crédit est similaire à celle proposée par les banques classiques et certaines institutions de microfinance : crédit ordinaire, avance sur facture, avance sur marché, caution de marché, découvert, ligne de crédit spot, crédit d’investissement, crédit de campagne, crédit à la consommation, etc. En plus de tous ses produits généralement offerts par les banques classiques, la SOGEMEF offre des produits d’affacturage, en permettant aux TPME de régler leurs problèmes de trésorerie en cédant des créances.
Très souvent, une TPME a des créances auprès de l’Etat, des démembrements de l’Etat, de société d’Etat ou de société privées sérieuses, des factures qui attendent le paiement dans un mois, 2 mois ou 6 mois. Mais cette PME a des difficultés aujourd’hui pour honorer d’autres marchés, payer ses propres fournisseurs, ses employés ou autres besoins de trésorerie. Dans ce cas par exemple, la solution peut être de passer par l’affacturage par une avance sur facture.

POUR LES ENTREPRENEURS DE LA LRE

J’ai compris que la LRE regroupe des jeunes entrepreneurs, donc ceux qui ont le plus de besoins méso, c’est-à-dire au-dessus des microfinances mais avec plus ou moins de peine à se faire courtiser par les banques.
La SOGEMEF, l’unique institution dédiée à la méso finance au Togo, peut les accompagner dans toutes les phases de leur développement. En plus ils pourront bénéficier de conseils avisés en matière de finance pour des choix financiers judicieux. Car, une importante faiblesse de plusieurs jeunes entrepreneurs, c’est l’adéquation entre le produit financier utilisé ou disponible et le besoin à combler.
On voit souvent des crédits d’investissement pour satisfaire des besoins de trésorerie et vice versa. La SOGEMEF peut accompagner par des conseils financiers et le financement adéquat pour adresser le véritable besoin de chaque entreprise. Il ne s’agit pas seulement de trouver des financements, mais de trouver aussi le mode de financement approprié au besoin que l’on cherche à adresser. Lorsqu’on finance un besoin de court terme par un financement à moyen terme, on perd de l’argent. Lorsqu’on a des besoins d’investissement, on n’utilise pas un crédit de court terme, sinon, avant que l’investissement ne produise, on doit déjà rembourser. Il y a aussi des questions de sur-garantie ou d’excès de sureté des crédits qu’il faut savoir identifier et adresser.
En définitive, plus qu’un financier ordinaire, la SOGEMEF peut être un véritable partenaire pour un développement conjoint.

Hermann DJIBOM

 

sogemef

Write a Reply or Comment